#News

Nehuda et Ricardo accusés de maltraitance : ils perdent provisoirement la garde de leur fille

Depuis lundi, Nehuda et Ricardo font parler d'eux. En effet, le couple des "Anges 8" a été placé en garde à vue lundi dernier, soupçonné d'avoir violenté leur petite fille de quatre mois. Si aucun des deux protagonistes ne s'est exprimé, une enquête préliminaire pour maltraitance a été ouverte. De plus, le procureur de la République a décidé de mettre leur bébé en placement provisoire. Non Stop People vous en dit plus.

C'est une affaire qui n'en finit pas de faire la Une des médias depuis la publication d'un article par Le Parisien titré : "Nehuda et Ricardo, Anges de la téléréalité, soupçonnés de violences sur leur bébé". Les faits remontent à lundi dernier, lorsqu'une violente dispute éclate en voiture entre Ricardo et Nehuda, leur petite fille de quatre mois présente elle aussi dans le véhicule. "Ricardo Pinto a déclaré lors de sa garde à vue avoir jeté malencontreusement son portable sur le visage du bébé", précisaient alors nos confrères. Si le couple révélé dans "Les Anges 8" a été relâché mardi, une enquête préliminaire pour maltraitance a été ouverte.

En février dernier, Nehuda donnait naissance à une petite fille prénommée Laïa, fruit de son union avec Ricardo. Avant l'accouchement, la jeune femme avait déjà accusé son compagnon de violence en écrivant la phrase suivante sur Instagram : "J’ai accepté et beaucoup pardonné les mensonges, la violence, aujourd’hui je pense uniquement à ma fille".

Placement provisoire de la fillette

Dans la foulée, L'Express en a révélé plus sur l'état de santé du bébé. A la suite de leur dispute, Nehuda et Ricardo ont emmené leur fille à l'hôpital le plus proche. "Etant données les blessures de l'enfant, très profondes et localisées sur la face, les médecins ont décidé de la transférer au CHU de Dijon et d'effectuer un signalement aux policiers de la sûreté départementale de Côte-d'Or, pour des présomptions de maltraitances", ont rapporté nos confrères. Selon un tout premier bilan médical, le bébé souffrirait de fractures et d'ecchymoses sur le visage. Toujours hospitalisée, la fillette ne sera pas rendue à ses parents une fois que son état de santé sera jugé moins préoccupant. En effet, Patrick Desjardins, le procureur de Tarascon - ville de résidence de Ricardo et Nehuda - a décidé de mettre le bébé en placement provisoire.

Ricardo et Nehuda accusés de violences volontaires sur leur bébé de quatre mois
Nehuda et Ricardo accusés de maltraitance envers leur bébé : ils en perdent provisoirement la garde / ©(c) DR
Sondage
Partager