#News

Jazz victime d'une arnaque ? Déçue par une location, elle s'en prend au propriétaire, qui riposte

Il y a quelques semaines, Jazz a loué un appartement en Isère pour profiter d'un week-end avec ses proches. Mais en débarquant dans l'établissement qu'elle avait réservé, la maman de Chelsea a vu rouge. Et c'est sur Snapchat qu'elle a poussé un coup de gueule contre le propriétaire, lui reprochant la vétusté des lieux. Ce dernier a livré sa version des faits à Nice-Matin.

En décembre dernier, Jazz donnait naissance à son premier enfant, une petite fille prénommée Chelsea, fruit de son union avec Laurent, son compagnon depuis avril 2017. Récemment, l'ex-candidate des "Anges de la télé-réalité 8" a pris la décision de dévoiler le visage de son enfant sur les réseaux sociaux. Et pour profiter davantage de sa famille, elle a réservé un établissement cinq étoiles à Valberg du 9 au 11 mars, pour 400 euros la nuit. Sauf qu'en arrivant sur place, Jazz a découvert "le truc le plus sale, dégueulasse" qu'elle n'ait jamais vus. Et c'est sur Snapchat qu'elle a dévoilé les moindres recoins de la location pour faire constater les dégâts à ses abonnés. Puis elle a raconté l'échange assez musclé qu'elle a eu avec le propriétaire de cet appartement. "Je l'ai contacté, très, très en colère. Il y avait carrément une capote derrière le canapé (...) Il commence à rigoler, il se fout de ma gueule", a-t-elle lâché. Elle a ajouté que ce dernier l'aurait menacée.

"Le dialogue a dégénéré"

Contacté par Nice-Matin, le propriétaire de l'appartement dans lequel Jazz a posé ses valises avec Laurent et sa fille a donné sa version des faits. "Déjà, il a fallu qu’elle use de trois cartes bleues avant de me régler 738 €", a-t-il confié. Et de poursuivre : "Après son arrivée le vendredi après-midi, j’ai reçu des appels, et le dialogue a dégénéré. Si j’avais su que j’allais connaître ça, je l’aurais remboursée comme elle le réclamait, et sans doute comme elle le prévoyait depuis le début". Et qu'a-t-il à répondre sur l'état des lieux décrit par la jeune femme sur ses réseaux sociaux ? "C’est évidemment n’importe quoi ! Tout ce qui concerne cet appartement est mentionné sur le site. Quant à la chaleur supposée, elle a confondu l’indice d’hydrométrie qui affichait 45° avec la température !", a-t-il répondu. Attaqué sur les réseaux sociaux, le propriétaire a déposé plainte pour diffamation à la gendarmerie de Mougins, comme l'ont révélé nos confrères de Nice-Matin.

Un accouchement en direct pour Jazz ? Elle dit tout
Jazz aurait été arnaquée par un locataire qui a riposté / ©Instagram Jazz
Ajouter un commentaire
Déjà membre ? Je me connecte. Je ne suis pas encore membre, je crée mon compte
Sondage
Partager