#News

Giuseppe Polimeno est sorti de prison

L’été dernier, Giuseppe Poli­meno, ex-candi­dat de "Qui veut épou­ser mon fils ?", était condamné à un an de prison ferme. Sorti ce mois-ci, il révèle que son passage derrière les barreaux s’est bien déroulé. Non Stop People vous donne quelques précisions.

Giuseppe Polimeno s’est fait connaitre durant l’été 2010 sur TF1 dans l’émission "Qui veut épouser mon fils ?". En juillet dernier, il était placé en détention à la maison d’arrêt de Grasse avant d’écoper de deux ans de prison, dont un an avec sursis. Après plusieurs mois passés à la prison de Grasse, Giuseppe Polimeno est enfin sorti de prison pour le plus grand bonheur de sa mère Marie-France. Dans les colonnes de Nice Matin, il a accepté de se confier sur son parcours de candidat de téléréalité. Lors de cet entretien, il a promis qu’il avait joué un rôle au sein des différents programmes auxquels il a participé : "J’étais arrogant, prétentieux et macho. Si je n’avais pas donné cette image-là, j’aurais été transparent. C’est ce qui m’a permis d’exister," a-t-il déclaré. Ce rôle lui a aussi permis d’investir dans l’immobilier : "En faisant le guignol, j’ai bâti ma retraite et je laisse quelque chose à mes enfants", a-t-il déclaré.

Les confidences de Giuseppe Polimeno sur la prison

L'ancien candidat de téléréalité est ensuite revenu sur son séjour à la maison d’arrêt de Grasse. Selon Giuseppe, son passage en prison aurait pu être pire : "Malgré une petite cellule à partager et une douche tous les deux jours, ces six mois se sont super bien passés. C’est ce qui m’embête, ça ne m’a pas servi de leçon (…) Les caïds de Grasse, c’est de la rigolade pour moi qui suis originaire de Mantes-la-Jolie", a-t-il confié. Ce n’était pas la première fois que Giuseppe Polimeno était confronté à la justice. Il avait déjà été condamné à huit mois de prison dont un ferme pour violences conjugales en 2000. En 2014, le tribunal de grande instance de Versailles l’avait jugé coupable de violences conjugales sur son ex femme, Khadija, pour des faits survenus en mai 2012. Il avait été condamné à trois mois de prison avec sursis avec une mise à l’épreuve de cinq ans et 6.600 euros de dommages et intérêt.

Giuseppe à Cannes
Giuseppe est sorti de prison / ©dr
A lire aussi
Sondage
Partager